Dans la série « Beauty Fact Check », nous avons voulu explorer avec vous l’utilisation des silicones en cosmétique. Bons ou mauvais ? Pourquoi les retrouve-t-on dans presque tous nos produits ?

Plaire à tout prix

Encore une fois, tout part d’un constat : dans un marché ultra compétitif, difficile pour les marques de se faire une place. Pour convaincre les client.e.s de tester un produit, il faut d’abord attirer le regard : d’où les efforts investis dans les emballages et les visuels de publicité.

Puis vient la deuxième étape, tout aussi cruciale : le test en magasin.

C’est le moment pour la marque de sortir le grand jeu pour séduire, envoûter, et donner envie d’acheter – et tout se joue alors sur l’odeur et la texture !

Et oui, car l’efficacité à long terme d’une crème ne se détecte malheureusement pas au premier abord…

Beaucoup d’efforts de recherche ont donc été portés à la qualité sensorielle des produits. Et c’est ici que les silicones interviennent. Véritable produit miracle, ils apportent tout ce que l’on recherche aux produits : une texture lisse et soyeuse pour les crèmes, une bonne tenue pour le maquillage, un effet lissant pour les cheveux.

Le revers de la médaille

Tout ce que l’on recherche ? D’un point de vue sensoriel oui, mais absolument pas d’un point de vue fonctionnel ! Les silicones n’apportent rien à la peau ni aux cheveux. Ils ne nourrissent pas, ils ne protègent pas, ils se déposent simplement en surface. Ils ont même tendance à dessécher, et doivent être combinés à d’autres ingrédients pour compenser l’inconfort qu’ils peuvent créer.

Ils donnent l’illusion de la santé à l’extérieur tout en asphyxiant de l’intérieur.

Alors, bons ou mauvais ? Les silicones ont longtemps été considérés comme inoffensifs, faute d’études. Toutefois, ils ne sont pas bénéfiques non plus pour notre organisme… et c’est pour leur impact sur l’environnement qu’ils sont le plus critiqués ! Les silicones sont très difficilement biodégradables, et quand on pense à la quantité d’eau chargée en résidus de shampoing etc. qui repart dans l’environnement, on imagine l’accumulation que cela peut représenter ! Certains silicones ont été identifiés comme toxiques pour les organismes aquatiques, et potentiellement cancérigènes pour l’homme. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils seront interdits par le très strict règlement européen à partir de 2019.

Alors, bons ou mauvais ?

Pour un maquillage qui tient toute la journée, et pour un soin capillaire qui dompte parfaitement les cheveux, rien ne vaut l’efficacité des silicones.

Pour protéger notre environnement de l’accumulation de « microplastique », et par principe de précaution tant que l’impact sur la santé n’aura pas mieux été étudié, mieux vaut éviter les silicones dans vos produits de beauté.

Comment les détecter sur les étiquettes ? Il s’agit en général d’ingrédients dont les noms finissent en « -thicone » ou « siloxane ». Alors maintenant, à vous de décider !

 

Reprenez le contrôle, choisissez les ingrédients qui vous conviennent! A vous de jouer 😉

La team BeautyMix

Catégories : Beauty Fact Check

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *